Le Léodra progresse

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Titi le Sam 28 Oct 2017 - 13:40

Le captif serre les dents au moment où son doigt se fait sectionner. Puis il a un sourire appréciateur après la remarque du jeune Shaloar. Il répond alors d'une voix amusée malgré la douleur :

"Vas-y, je t'en prie, Sauveur de la Cité. Étonne moi par ton imagination..."

Puis son regard et son ton redeviennent froids, totalement dénués d'émotion. Il parle comme s'il pointait des évidences :

"Mais si tu crois pouvoir me briser par la torture ou l'intimidation, tu vas devoir te montrer très innovant. J'ai déjà connu les pires douleurs et les pires terreurs.

Je suis un membre des Oubliés du Crépuscule."


Les Oubliés du Crépuscule... une rumeur de la grande ville. Une légende urbaine. Des va-nus-pieds qui seraient enlevés à la faveur de la nuit dans les bas-fonds. Qui seraient entrainés et drogués pour faire de ceux qui survivent à ces traitements inhumains des assassins implacables...
avatar
Titi
Admin

Messages : 1373
Date d'inscription : 11/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://mondatiti.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Grage Niark le Sam 28 Oct 2017 - 14:31

"Les oubliés du crépuscules… "

Reprend le noiraud grommelant dans ses moustaches toujours avec une expression détachée sans se départir de son attitude et de sa vigilance

"Encore une légende urbaine pour faire peur aux enfants… sinon, je serais déjà mort.  Pfuuu …"

Après une brève et sèche expiration soulignant l’évidence par dépit de sa dernière tirade, l’homme lion n’est visiblement pas convaincu par ce qu’il vient d’entendre. L’homme lion laissera s’écouler le même lapse de temps avant de se rapprocher de son interlocuteur pour la suite de ce qu’il à entamé.
avatar
Grage Niark

Messages : 406
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 49
Localisation : Derrière un PC

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Titi le Dim 29 Oct 2017 - 2:07

Le captif reste ensuite silencieux. Inexpressif et le regard blasé. Il serre juste un peu les dents à cause de la douleur générée par son doigt sectionné.

Abrité dans sa ruelle, Grage peut continuer à entendre le vent souffler de manière irrégulière.
avatar
Titi
Admin

Messages : 1373
Date d'inscription : 11/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://mondatiti.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Grage Niark le Dim 29 Oct 2017 - 12:16

Subitement, le noiraud traîne le saucisson par la tignasse jusqu’au bord de la rivière sans ménagement. Vigilant, l’objectif est de ne pas trop se montrer. Si l’homme attaché cri de trop, le bâillon lui sera remis. En chemin, le noiraud récupère une ou deux dagues, ou des flèches qu’il a balancé non loin.

Une fois arrivé proche du cours d’eau, le buste de l’individu sera placé au dessus du bord de l’eau, tête au dessus de l’eau mais le corps sur terre. La position doit faire en sorte que, avec la fatigue, la tête finira par tremper uniquement le visage dans l’eau acide.

L’homme lion reprend son observation des alentours et du futur baigneur voir si celui-ci se décide à parler ou si il préfère aller prendre un bain. Si l’homme veut se suicider dans un bain d’acide, alors ses souffrances seront abrégées d’un grand coup de gantelet fracassant avant de l’envoyer se baigner. Sinon, il Grage continu ses besognes.

Si aucun citadin ou autre n’est visible, le Léodra en profite pour faire, proche du cours d’eau, un creux dans la terre (2 à 3 cm de profondeur maximum), comme une assiette à soupe, pour la remplir eau très acide en faisant une petite rigole et fera une autre assiette, à coté, un peu plus profonde (15 cm Maximum) sans acide pour y placer un morceau de cape du saucissonné dans le fond. Puis, il sortira la grosse bourse en cuir pour y faire tremper le cul dans la petite assiette d’eau acide. Un autre morceau de cape du saucissonné, pliée en double épaisseur sera placée par-dessus la bourse pour couvrir en cas d’explosion ou autre sans que celle-ci ne trempe dans l’acide, et le guerrier utilise ses connaissance en tannage pour estimer les dégradations faite par l’acide sur le cuir. De temps à autres, le porteur de l’armure croteuse jette un œil sur la bourse trempant dans l’acide pour vérifier en prenant nombreuses précautions et évitant les mouvements brusques avec ses gantelets d’armure. Jamais le Léodra ne placera son visage directement au dessus de la bourse.
Puis, au moment où le cuir du dessous de la bourse commence à présenter des signes de faiblesse, toujours en prenant des précautions, l’ex lieutenant va la placer dans l’autre assiette plus profonde laissant le morceau de cape pliée par-dessus et attendra quelques instant que l’acide soit absorbé par le morceau de cape placé dans le fond de l’assiette.
Ensuite, le noiraud utilise les dagues ou flèches récupérées pour s’en servir de pinces et tenter, à distance, de vider le contenu de la bourse par-dessous sans avoir à ouvrir le nœud. Juste avant cette dernière opération, le guerrier spirituel fait appel aux pouvoirs du dragon (Perception, force, adresse, rapidité) pour mettre toutes les chances de son côté. Bien entendu, juste avant la phase cruciale, les sens exacerbés sont utilisés pour faire un panoramique des environs avant.
avatar
Grage Niark

Messages : 406
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 49
Localisation : Derrière un PC

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Titi le Dim 29 Oct 2017 - 13:00

Dans son ingénieux plan de torture, le jeune Léodra n'a pas pris en compte un petit détail : l'eau du fleuve ne monte pas jusqu'au bord des quais. Il y a plus d'un bon mètre d'écart de hauteur... Pour approcher de la surface de l'eau, il faut descendre le long des marches d'un des escaliers de pierre qui longent les quais et plongent sous l'eau. Les marches qui sont fréquemment englouties sont rongées et friables, rendant l'approche de l'eau propice à une chute.

Ensuite les quais de pierre rendent impossible le plan prévu d'ouverture de bourse...
avatar
Titi
Admin

Messages : 1373
Date d'inscription : 11/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://mondatiti.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Grage Niark le Dim 29 Oct 2017 - 13:46

Subitement, le noiraud traîne le saucisson par la tignasse jusqu’au bord de la rivière sans ménagement. Vigilant, l’objectif est de ne pas trop se montrer. Si l’homme attaché cri de trop, le bâillon lui sera remis. En chemin, le noiraud récupère une ou deux dagues, ou des flèches et une gourde qu’il a balancé non loin.

Une fois arrivé proche du cours d’eau, le porteur d’armure sale prendra le bâillonné pour le placer dans un escalier la tête vers la bas, de façon à se que les clapotis lui lèchent le visage. Le noiraud prend une des capes qui cachaient le corps du saucissonné avec lui.

Puis le Léodra s’en va sans mot dire pour aller non loin là, en ayant une vue sur l’escalier à un endroit ou la terre n’est pas recouverte et à l’abri des regards pour y creuser un creux (2 à 3 cm de profondeur maximum), comme une assiette à soupe, pour la remplir eau très acide plus tard et une autre assiette, à coté, un peu plus profonde (15 cm Maximum) sans acide pour y placer un morceau de cape du saucissonné dans le fond.  

Une fois fait, le massif porteur d’armure crotée ira revoir le maraudeur savoir si celui a préféré se glisser tel un asticot dans l’eau acide ou s’il reste immobile malgré les petits éclats d’eau acidulée qu’il reçoit sur le visage pour cause de tempête.

Le shaloar ne traine pas pour faire ses assiettes dans la terre car il sait que l'homme attaché est un adepte de la résistance à la torture et tentera certainement de se jeter dans l'eau pour essayer d'échapper à son sort.
avatar
Grage Niark

Messages : 406
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 49
Localisation : Derrière un PC

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Titi le Dim 29 Oct 2017 - 14:06

Le fleuve étant bordé de quais de pierre sur toute sa longueur au sein de la cité, le jeune Léodra ne trouve aucun endroit où la terre est visible. Au sein de Tradisgantia, toutes les rues sont pavées, comme si les bâtisseurs avaient voulu faire disparaitre la terre sous la pierre.

Grage sait qu'il va falloir de nombreux sabliers avant que l'acide commence à réellement ronger la peau. Avant, il va produire un sensation d'échauffement puis de brûlure.

Après sa recherche infructueuse, le Shaloar au pelage noir revient voir son prisonnier et constate qu'il est toujours allongé et saucissonné dans l'escalier. Des filets de liquide rouge sombre s'échappe de sa bouche pour se mêler à l'eau emportée par le cours du fleuve.
avatar
Titi
Admin

Messages : 1373
Date d'inscription : 11/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://mondatiti.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Grage Niark le Dim 29 Oct 2017 - 14:29

Par principe, le guerrier vérifie que le saucissonné est bien mort. Si c’est le cas, alors les capes seront récupérées et l’homme poussé dans le cours d’eau. Sinon, les souffrances seront abrégées par un coup violent sur la nuque avant de pousser le corps dans l’eau.

Le noiraud observe les rues savoir si elles sont toujours déserte tout en ramassant certaines affaires des malandrins : au moins un sac, des gourdes, des petites armes facilement vendables et pas lourdes comme dague et épées courtes, des flèches.

Après son observation, il remplie les gourdes d’eau acide. Et va rapidement dans une ruelle à l’abri du vent et ou la terre n’est pas recouverte. Si aucun citadin ou autre n’est visible, le Léodra en profite pour faire, un creux dans la terre (2 à 3 cm de profondeur maximum), comme une assiette à soupe, pour la remplir eau acide des gourdes et fera une autre assiette, à coté, un peu plus profonde (15 cm Maximum) sans acide pour y placer un morceau de cape du saucissonné dans le fond. Puis, il sortira la grosse bourse en cuir pour y faire tremper le cul dans la petite assiette d’eau acide. Un autre morceau de cape du saucissonné, pliée en double épaisseur sera placée par-dessus la bourse pour couvrir en cas d’explosion ou autre sans que celle-ci ne trempe dans l’acide, et le guerrier utilise ses connaissance en tannage pour estimer les dégradations faite par l’acide sur le cuir. De temps à autres, le porteur de l’armure croteuse jette un œil sur la bourse trempant dans l’acide pour vérifier en prenant nombreuses précautions et évitant les mouvements brusques avec ses gantelets d’armure. Jamais le Léodra ne placera son visage directement au dessus de la bourse.
Puis, au moment où le cuir du dessous de la bourse commence à présenter des signes de faiblesse, toujours en prenant des précautions, l’ex lieutenant va la placer dans l’autre assiette plus profonde laissant le morceau de cape pliée par-dessus et attendra quelques instant que l’eau acide soit absorbé par le morceau de cape placé dans le fond de l’assiette.
Ensuite, le noiraud utilise les dagues ou flèches récupérées pour s’en servir de pinces et tenter, à distance, de vider le contenu de la bourse par-dessous sans avoir à ouvrir le nœud. Juste avant cette dernière opération, le guerrier spirituel fait appel aux pouvoirs du dragon (Perception, force, adresse, rapidité) pour mettre toutes les chances de son côté. Bien entendu, juste avant la phase cruciale, les sens exacerbés sont utilisés pour faire un panoramique des environs avant.
avatar
Grage Niark

Messages : 406
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 49
Localisation : Derrière un PC

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Titi le Dim 29 Oct 2017 - 15:14

Le captif n'est pas encore devenu un défunt. Il se vide de son sang, la langue sectionnée. Grage met donc fin à son agonie. Après qu'il ait été poussé dans le fleuve, le cadavre est emporté par le courant.

Il peut ensuite récupérer le matériel qu'il désire. Les bourrasques irrégulières continuent de dissuader les présences dans les rues.
Merci de préciser le nombre exact de chaque pièce d'équipement récupérée.

Rues comme ruelles ont subi le même sort : aucune zone de terre n'a été épargnée. Tout est recouvert de pierre à Tradisgantia.
avatar
Titi
Admin

Messages : 1373
Date d'inscription : 11/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://mondatiti.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Grage Niark le Dim 29 Oct 2017 - 15:32

Le noiraud observe les rues savoir si elles sont toujours déserte tout en ramassant certaines affaires des malandrins : au moins deux sacs, des gourdes, des petites armes facilement vendables et pas lourdes comme dague et épées courtes, des flèches. Grage récupère une dizaine de Dagues et autant d’épées, 5 gourdes, quelques flèches et autres petites lames bien tranchantes genre lame de rasoir coupe choux. Le tout en poids doit pouvoir se porter d’un bras.


Ne pouvant procéder avec de l’acide comme il le souhaite, le noiraud va dans une ruelle tranquille et après, une bonne observation des lieux se place dans un endroit qui, tactiquement, lui évitera d’être pris par surprise.

Ensuite, il place une des capes du saucissonné dans le fond d’un sac de façon à former un cratère de tissu dans lequel il va placer la grosse bourse de cuir à l’envers. Avec ses connaissances en tannerie, le Léodra estime la rigidité du cuir avant de commencer à l’entailler par le dessous. La cape permettant de bien caler la bourse pour éviter des mouvements tout mouvements non souhaité. Avec la lame la plus coupante dans une de ses mains, le guerrier commence à entailler patiemment le cuir et observe la façon dont celui-ci réagit alors que, dans l’autre, une cape plié plusieurs fois sur elle-même est prête à recouvrir le tout en cas d’explosion ou autre évènement non désiré.

Régulièrement, le Léodra stop son action et observe les alentours avant de reprendre tranquillement sa besogne. Le noiraud souhaite ouvrir la bourse par le dessous en faisant, si possible une auréole à la façon d’un œuf à la coque.
avatar
Grage Niark

Messages : 406
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 49
Localisation : Derrière un PC

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Titi le Lun 30 Oct 2017 - 13:48

Les rues sont toujours désertes. Le vent faiblit mais est toujours présent, soufflant par brusques bourrasques.

Grage récupère donc 10 dagues, 5 gourdes, 3 flèches et 3 couteaux de chasse. Il ne récupère aucune épée car les maraudeurs n'en avaient pas, n'ayant que des haches de jet et des poinçons comme autres armes de contact.

Dans un renfoncement situé dans une ruelle, le jeune Léodra commence à cisailler le fond de la grosse bourse. Il lui faut faire preuve de patience, mais il finit par percer le cuir. Il ne se passe rien. Grage ne se sent à aucun moment en danger. Après avoir écarté les rebords de cuir du fond de bourse, le Shaloar peut observer l'éclat des besants qui s'y trouvent.
avatar
Titi
Admin

Messages : 1373
Date d'inscription : 11/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://mondatiti.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Grage Niark le Lun 30 Oct 2017 - 15:15

Beuzan après Beuzan, comme pour un jeu de mikado, l’homme lion sort patiemment les pièces en se servant de ses deux mains et des flèches comme baguettes, les plaçant dans un autre morceau de cape prêt pour l‘emballage. Le Léodra reste vigilant sur les alentours lors de ses pauses régulières tout comme attentif et précautionneux à ce qu’il fait.

Le guerrier évite de renifler au dessus de la bourse, permettant au vents de balayer une éventuelle poudre ou parfum de mauvais augure.
avatar
Grage Niark

Messages : 406
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 49
Localisation : Derrière un PC

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Titi le Lun 30 Oct 2017 - 17:41

Le Léodra ne repère aucune poudre ni odeur suspecte. Il vide lentement la bourse fendue, besant après besant. Quand il a enfin terminé son transvasement, les vents ont eux aussi quasiment cessé. A aucun moment, le Shaloar ne s'est senti en danger. Les rues sont toujours vides de passants.

Les lentes manipulations ont permis à Grage de compter les pièces. Il sait donc qu'il dispose maintenant de 218 besants supplémentaires.
avatar
Titi
Admin

Messages : 1373
Date d'inscription : 11/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://mondatiti.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Grage Niark le Lun 30 Oct 2017 - 18:59

Le massif guerrier fait une moue dubitative n‘ayant rien trouvé qui puisse souligner une appartenance quelconque ou d’indice à part son joli portrait. La bourse n’étant rempli que de pièces, et des bezans en plus, le guerrier remballe les affaires, prenant soin de rajouter ce trésor dans sa bourse personnelle.

L’homme lion, ne sachant plus quoi faire de ses dix doigts, prend le temps d’inspecter les armes ramassées pour en estimer la manufacture et savoir si celles-ci sont estampiller de quoi que ce soit qui permette de déterminer un lieu d’achat.

Les vents se sont arrêtés, l’œil du gardien ne devrait pas tarder à disparaître si ce n’est pas déjà le cas, ce que le noiraud prend aussi le temps de vérifier en observant les nuages.

La vie va reprendre ses droits, la vigilance du Shaloar aussi car, nuit ou pas nuit, les menaces vont sortir de leur tanière.
avatar
Grage Niark

Messages : 406
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 49
Localisation : Derrière un PC

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Titi le Lun 30 Oct 2017 - 20:04

L'observation minutieuse des dagues et des couteaux de chasse permet de détecter que ces armes portent le poinçon de la famille Tékélitt. Elles sont d'une facture assez standard. Sans doute des lames au meilleur prix.

En cherchant la zone de clarté provoquée par l'Oeil du Gardien dans l'omniprésente couche nuageuse, Grage constate qu'elle est bien plus haute qu'il ne le croyait : ce n'est que le milieu de l'après-midi.

Le jeune Léodra commence à entendre des bruits de porte qui s'ouvre et se ferme. Ainsi que des jurons et des plaintes à propos des façades toutes salies.
avatar
Titi
Admin

Messages : 1373
Date d'inscription : 11/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://mondatiti.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Grage Niark le Lun 30 Oct 2017 - 20:34

La vie extérieure rappel Grage à son obligation principale, rester en vie donc rester vigilant. Reprenant une attitude assurée et observatrice des alentours, le croteux sillonne les rues en direction de la maison personnelle du capitaine en évitant les grandes rues passantes revêtue de sa grande cape sale qui empêche une reconnaissance aisé du promeneur.

Avant d’arriver devant la porte de la demeure, le noiraud prend le temps de vérifier la présence d'un éventuel poursuivant dans les rues ou sur les toits. Puis, si aucun individu suspect ne le suit ou est présent sur les lieux alors c’est empli de curiosité que le jeunot va frapper à la porte avec son gantelet trois coups fermes. Comment un male Shaloar va-t-il être accueilli par les femelles en l’absence du maître des lieux.
avatar
Grage Niark

Messages : 406
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 49
Localisation : Derrière un PC

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Titi le Mar 31 Oct 2017 - 10:05

Suite dans le Quartier des Arènes...
avatar
Titi
Admin

Messages : 1373
Date d'inscription : 11/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://mondatiti.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Léodra progresse

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum